Vous êtes à :
  1. Acceuil  > 
  2. Nos rouages  > 
  3. Les lettres de neuves  > 
  4. Retour à la case départ
Passer le menu Aller au pied de page

Licences Joueb English version Accessibilité

Retour à la case départ

La voix insolite des machines
Tags
> >

Retour à la case départ

Retour à la case départ

Dans n'importe quel documentaire musical consacré à tel genre en particulier, on sait bien que la caméra filme aussi d'autres genres, peut-être pour ne pas lasser le téléspectateur. Je me souviens que dans un documentaire sur le néo-métal (je crois), la caméra s'était attardée sur un noiseux. Celui-ci était vraiment un genre à part, en ce qu'il se distinguait nettement des néo-métaleux.

Et là je fus frappée en voyant… son visage. Car on aurait dit… un visage… de musicien !

image d’hARCHIE

J'ai alors fait des recherches sur la toile, et je suis tombée sur ce site :

https://micr0lab.org/rouage/evenements/2019-12-05/

Ce passage a attiré tout particulièrement mon attention :

micr0lab, à l’occasion de Vice de Forme #6 (aux Instants Chavirés), note :

« Joachim Montessuis est édité chez ERRATUM MUSICAL* , où il donne dans la poésie sonore fécale et extatique. […] il partagera la soirée avec Kazehito Seki, musicien* vocal acupuncteur, […] et Cent Ans de Solitude, aux collages sonores* de l’ère industrielle […].

Ce sera à 20 heures le 5 décembre, pour 11/13€, aux Instants Chavirés, […] »

Une affiche à glotte

* C'est moi qui souligne.

Oui, vous avez bien lu, des musiciens qui font de la noise !

Quand il y a quelques années, j'avais parlé lors d’un séjour à Acapultraz de la théorie développée par Bizoux Maëva à un ami, il était sceptique. Après exécuté hARCHIE.sh sur son ordinateur, il a changé d'avis, car il a immédiatement compris qu'il y avait là une anomalie : « de la noise ne peut pas être produite par un musicien », pensait-il !

Pourtant, il n'est pas difficile d'imaginer à quoi nous aurions pu ressembler si la Technologie avait permis que nos ancêtres consomment de la cervelle sur une plus grande période de temps… Un plus gros cerveau et donc une tête encore plus grosse. Cela aurait conduit à plus de noise, moins d’instruments, encore plus de voix et d’ordinateurs. J’avais lu quelque part que des scientifiques comme Fowlay pensait que la noise se répandrait en cassette, ou en format numérique, seulement à certaines périodes-clés de l’humanité.

Plus loin, Fowlay en conclut, entre autres hypothèses, que ces productions noise seraient des albums à part entière, ayant achevé leur évolution, et venant du futur.

Évidemment, à ce point du raisonnement, je n'adhère pas. 

Il ne se rend pas compte de l'incongruité de sa théorie…

Un ufologue interrogé dans un documentaire diffusé sur RMC Découverte commentait cette théorie assez répandue, et il n'y voyait là aucune évolution.

Cependant, des traces étonnantes de rassemblement passé existent et troublent même les plus cartésiens d’entre nous : et si la noise, après tout, était bien de la musique ?

Posté par Clignai à 18:29 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Retour à la case départ

  • Salut Clignai, comme tu le dits si bien, c'est pas demain la veille que les mentalités changeront pour sauver le monde.
    Pour les gris, apparemment ils ne seraient que des faiseurs de sales boulots des maîtres au-dessus, quelques uns sont indépendants et font leurs business, des êtres créés par d'autres tout simplement, et l'humain ne serait qu'une création de plusieurs adn d'où cette ressemblance. Adam = bête en sumérien, tout est dit
    Posté par Le rakshasa, dimanche 06 octobre 2019

Téléchargez (eml)

Contact Plan Lettre F.a.q. C.G.U.